Ce que nous dit Google trends

Google trends mesure l’audience des requêtes sur son moteur de recherche depuis douze ans. Au fond, compte tenu de la position ultra-dominante de Google, c’est un indicateur assez implacable de l’intérêt des internautes, à travers l’évolution dans le temps des occurrences de requêtes.

J’ai régulièrement testé ce service avec un élément du débat public qui me tiens particulièrement à cœur, à savoir mon parti, le Parti communiste français. Avec toujours le même résultat « tendanciel », dont voici ci-dessous la plus récente expression.

Résultats pour la recherche « pcf » en France

Si l’on corrige, à l’œil en quelque sorte, les variations dites « saisonnières » de cette courbe, une tendance assez nette se dessine depuis 2004.

Et si l’on modifie la chaîne de caractères recherche avec « Parti communiste français »


La courbe ci-dessus ne donne pas de meilleurs résultats.

Voilà qui donne évidemment matière à réfléchir. Tout comme le test suivant, réalisé sur les 12 derniers mois en croisant « Front de gauche », « Parti communiste français » et « France Insoumise ».

On peut tester l’outil sur des recherches croisées plus complexes, comme celle-ci.


Une représentation qui n’est pas plus réjouissante, même si bien sûr, ces courbes ne traduisent nullement des intentions de vote, mais mesurent une forme de centralité (ou au contraire absence) dans le débat public.

On peut aussi tester des personnalités politiques,  notamment celles issues du PCF, confirmant notre disparition du paysage. Car comme le dit l’adage, ce qui n’existe pas dans Google, n’existe pas du tout.

A méditer dans ces temps troublés. Non pas pour y puiser des motifs de résignation, d’abandon, mais pour construire l’alternative dont notre pays a besoin, à partir du réel. Le Parti communiste français peut redevenir une grande force, attractive si elle sait réellement se transformer, et œuvrer à la création d’un pôle anti-capitaliste et écologiste à vocation majoritaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *