Dimanche, je voterai pour la liste conduite par Claude Bartolone

Dimanche, je voterai pour la liste conduite par Claude Bartolone.

Je le ferai sans joie particulière, sans illusion, mais je le ferai avec conviction.

D’abord parce que c’est la seule manière dont je dispose pour que la droite et l’extrême-droite ne fassent main basse sur la région. Si elle gagnait, Les « Républicains » et le Front National auraient les mains libres pour supprimer le Pass Navigo unique, les crédits aux associations, pour banaliser toutes les discriminations, pour massacrer l’emploi public, etc.. Ce serait une catastrophe.

Par ailleurs, des avancées futures sont dorénavant portées par toute la gauche grâce à l’apport des propositions du Front de gauche au 1er tour, comme la création de 10 000 emplois pour améliorer et sécuriser les transports, pour l’encadrement des loyers ou encore le doublement des objectifs de rénovation thermique des logements pour faire baisser nos factures. Ce n’est pas rien.

Bien sûr, ces avancées, et d’autres, ne pourront pas se concrétiser sans compter sur les élus du Front de gauche. Compte tenu du mode de scrutin anti-démocratique qui nous est imposé, leur présence sur la liste de rassemblement de la gauche et des écologistes est le seul moyen pour garantir leur mise en œuvre, pour résister à l’austérité et pour continuer de porter toutes nos propositions de premier tour. Et, point important, leur liberté de vote est un levier supplémentaire pour que la majorité ne perde pas le cap à donner : à gauche !

Bien sûr, je n’oublie rien des politiques nationales qui sont menées par le gouvernement Valls et Hollande, anti-sociales et soumises à la finance. Je n’oublie pas notamment sa surenchère sécuritaire et populiste, les projets parfois directement puisés dans le programme du Front national comme la déchéance de nationalité, attaque frontale contre le droit du sol. Je n’oublie pas plus combien l’austérité pèse sur les collectivités, et donc notre région.

Tout cela doit continuer d’être combattu. Plus fermement encore. Mais laisser la région à Valérie Pécresse pour qu’elle en fasse le laboratoire des projets libéraux du Medef et ceux autoritaires du FN ne serait d’aucune utilité dans ces combats. Cela contribuerait à rendre encore et toujours plus omniprésentes les idées de haine.

Parce que le Front de gauche veut construire un rassemblement majoritaire, nous ne pouvons pas servir de marche-pied à la droite et au Front national. Ce serait je le crois une erreur, une source de confusion supplémentaire dans une période déjà largement troublée.

Ce message, je l’adresse en toute amitié et humilité à mes amis qui doutent ou s’interrogent encore, à ceux qui enragent. Je l’adresse aux abstentionnistes du 1er tour. Je l’adresse également aux 748 chelloises et chellois qui ont eu le courage et l’autorité pour voter pour la liste du Front de gauche dimanche dernier, la faisant progresser depuis 2010. Dimanche, donnez une suite à votre vote, votez pour la liste « Une Île-de-France humaine ».

 

Frank Mouly

Militant communiste

Image – Création de Pascal Colrat – L’homme qui s’était inventé un outil pour repousser les nuages les plus sombres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *