Pour des candidatures communes aux législatives

Le journal L’Humanité a bien voulu publier mardi 9 janvier 2017 cette tribune que j’ai écrite dans les derniers jours de 2016…

La gauche de transformation la plus bête du monde a-t-elle élu résidence en France ? Il semble bien que ce soit le cas.

Absence de dialogue au cœur du Front de gauche, démarches et stratégies concurrentes, maladresses et querelles personnelles, logiques partisanes reprenant le dessus sur le besoin de rassemblement, incapacité à intégrer significativement les forces citoyennes que nous voulions agréger…, l’année écoulée à bien failli enterrer définitivement l’unité que nous construisions patiemment et parfois difficilement depuis 2005 pour créer un rassemblement à vocation majoritaire : le Front de gauche.

Bien sûr, le Front de gauche que nous avons connu a vécu. Parce que nous n’avons pas su le faire évoluer vers une véritable force politique et citoyenne. Parce que la création de la France Insoumise a été une façon de l’enterrer, et tout autant la tentation permanente du PCF d’une recomposition avec un Parti socialiste supposé capable d’un retour à gauche miraculeux.

Notre gauche qui avait su se rassembler, est divisée comme jamais depuis 10 ans. Pourtant, devant l’imminence de la catastrophe, les militantes et militants d’Ensemble ! de la France Insoumise et du PCF ont finalement réussi à faire l’unité sur une candidature commune à la présidentielle, structurante dans le paysage politique. Cela a été une très bonne nouvelle.

Mais alors que nous commençons, nombreux, à entrer dans cette campagne, autour d’un candidat, d’un programme, l’Avenir en commun, et avec des apports importants comme le pacte d’engagement commun proposé par le PCF, la division resurgit par la fenêtre.

Dans de nombreuses circonscriptions, les déclarations de candidatures concurrentes se multiplient. Des hommes et de femmes qui ont en commun tant de propositions et qui vont tout faire pour que Jean-Luc Mélenchon fasse le meilleur score à la présidentielle, pourraient s’affronter aux législatives. Qui peut comprendre cela ? Qui peut comprendre que l’idée d’un campagne autonome tourne à un affrontement absurde ? Qui peut exiger qu’on se soumette à une Charte qui n’aurait pas été discutée en commun ? Il y a derrière tout cela beaucoup plus de cuisine que de politique et le résultat sera désastreux si nous voulons des élus, des voix et des points d’appuis pour résister et construire.

L’appel à Faire front commun lancé en septembre a contribué pour une part significative à parvenir à un choix raisonnable et porteur d’une candidature commune à la présidentielle. Face à la droite et à l’extrême droite, nous ne pouvons pas nous permettre le luxe de la division aux législatives. Les électeurs ne pourraient en aucun cas l’admettre. Dans les 577 circonscriptions, les 10.000 signataires de notre appel œuvreront inlassablement dans les prochains jours et les prochaines semaines pour que les campagnes présidentielles et législatives soient menées ensemble, dans un même mouvement, et aboutissent à des candidatures uniques aux législatives, discutées et assumées ensemble.

Frank Mouly, membre du conseil national du PCF et initiateur de l’appel www.frontcommun.fr

9 réflexions sur “Pour des candidatures communes aux législatives

  1. Cher Frank, j’adhère à l’essentiel de cet appel.
    Insoumis, je ne pense pas que la F.I ait été créée pour enterrer le Front de Gauche. Celui ci l’était déjà après les propos de votre porte parole Olivier Dartignoles et les démêlés électoraux suicidaires et ridicules que nous avons connus localement; la FI est un mouvement ouvert largement et le PCF aurait pu contribuer à la développer et à l’enrichir comme certains communistes l’ont fait mais en nombre insuffisant. Le travail programmatique de la FI d’un coté et la consultation PCF de l’autre sont de bons outils que nous aurions pu promouvoir en commun si le sectarisme militant et l’aventure des primaires ne nous avaient divisés encore plus.

  2. Un choix clair du pcf pour la candidature de Jean Luc Mélenchon… il reste à Fi de vraiment faire un effort sur leur organisation.. ça ne vous dérange pas que notre parti propose des communistes aux législatives? Soyons clair nous demandons pas de strapontins. .. juste notre place… mais toute notre place… car nos militants déjà insoumis …. sont sur LE terrain et le seront après la présidentielle… quand à la charte. .. considerez que notre adhésion a notre parti est notre charte d’allié responsable… merci de répondre vite à nos questions…car comme vous c’est un pakage en commun pour faire front…. de gauche ….

  3. Eh bien voilà , on s’attendait encore à ce genre d’appel……
    Mon cher Frank, je crois que vous n’avez pas bien compris qui sont les insoumis !
    S’il y a chez nous beaucoup d’anciens communistes, très actifs, très vigilants aussi
    Il n’y a pas tant de cocos « encartés » que ça !
    Dans notre circonscription, il y a 3 membres du PCF , 1 membre d’Ensemble et des amis(e)s venant de différents milieux politiques ! Nous sommes à ce jour 6 groupes et plus de 70 membres ! Très militants, nous avons déjà désigné nos candidats qui ont été validés par le collectif Electoral National !
    Nous avions des critères très sérieux dont celui d’éliminer les « politiques » déjà expérimentés ! Nous voulons changer la politique et c’est pourquoi nous nous engageons à changer la Constitution ! Les autres forces politiques de Gauche ne le veulent pas, elles n’en voient pas le besoin ! Alors ne t’en déplaise, nous garderons nos candidats et nous nous battrons pour les faire élire … sans rien demander à personne si nous y sommes contraints … Le Front de gauche est mort, pourquoi faire semblant d’ignorer pourquoi ? …On ne va pas recommencer ! Le PCF a décidé, après vote de ses adhérents de soutenir notre candidat, mais avec VOTRE programme , ce qui est porteur de tromperie et de confusion ! Si je rajoute que vous attendez les primaires socialistes pour vous choisir un autre candidat …… je ne vois pas pourquoi il faudrait encore vous faire confiance ? le peuple communiste c’est autre chose, et lui, je sais qu’il est capable de choisir son camp…..Mais que de temps perdu en vaines tentatives de négociation… en appels, toujours pour faire pression sur les gens ! Et, si vous vous mettiez au boulot les gars ?

  4. Vous vous laissez emporter par votre habitude de compromission , et vous n’écoutez pas les gens Vous méprisez la FI mais vous attendez que celle ci vous abandonne son pouvoir Vous avez décidez d’appeler à voter pour notre candidat mais c’est votre programme qui vous importe Vous voulez des places mais vous crachez sur notre charte Et celle ci est justement notre garantie contre les bricolages de parti et nous n’y dérogerons pas Nos candidats seront élus pour nous représenter , défendre notre programme C’est une nouvelle façon de faire de la politique que nous voulons et vous êtes les bienvenus à égalité avec nous ………!

  5. lorsque je lis certains commentaires,je me demande pourquoi je soutiens la candidature de jlm.je retrouve la les vieux relents anticommuniste des socialistes.attention a ne pas mettre en marche la machine a perdre!!!!

  6. Mon cher Franck, je ne peux que souscrire à ta tribune :
    la situation pour cette présidentielle est inédite et pour une fois, il y a une chance réelle (même si elle est ténue) qu’une gauche forte puisse gagner ou tout au moins arriver au second tour et permettre à la gauche de se reconstituer sur de vrais bases de gauche et non pas des faux semblants auxquels nous avons été habitués ces dernières années.

    Aussi bien localement qu’au niveau des conventions j’ai pu voir que les copines et copains de la France Insoumise viennent de tous horizons, beaucoup n’ont pas de parcours de militants et adhérents de partis mais elles/ils viennent de milieux associatifs, syndicaux, etc, bref c’est absolument dynamique et ça fait du bien : la situation où des candidats différents aux législatives soutiendraient la candidature de JLM à travers l’Avenir en Commun me semble non seulement ubuesque mais destructrice.

    Il faut tout faire pour que nous n’arrivions pas à cette situation qui non seulement ne serait pas comprise par les citoyens mais pourrait constituer un motif de rejet et de dégoût alors qu’au contraire tous les paramètres sont réunis pour qu’une belle dynamique puisse s’enclencher réunissant les « insoumis instinctifs » et les « insoumis par lassitude et par déception ».

    Maintenant, il y a effectivement ce que tu soulignes à travers cette histoire de charte et il y un impératif à ce que tout le monde fasse preuve de bonne volonté et d’intelligence : ne traînons pas, ces négociations doivent commencer et se finir le plus vite possible. Il y a, ici ou là des circos où les camarades du PCF ont du réseau, des élu/es, et ça ne me choqueraient pas que certaines circos puissent leur être réservées si d’aventure ces histoires de charte empêchent la constitution de tandems. Ce que je dis pour le PCF vaut aussi pour d’autres mouvements bien évidemment. La politique c’est aussi ça, ce n’est pas la partie la plus plaisante, certes, mais il faut en passer par là. Par contre un critère essentiel à mes yeux c’est que ces candidats incarnent eux aussi un vrai renouvellement et une diversité sociale qui représente le peuple.
    A mon humble niveau tu peux compter sur moi, amitiés, Stéphane.

  7. C’est moche, mais il faut en passer par là ? Non, Stéphane, je ne suis pas d’accord ! Il n’y a pas d’accord avec le PCF , c’est Pierre Laurent qui le redit à nouveau, Les dirigeants communistes ( que je ne confond pas avec le peuple communiste ) ont le projet de nous enfermer après la primaire du PS, dans un cadre d’union de la Gôche avec les frondeurs )
    c’est non, non et non, pourquoi continuez vous à essayer de vendre votre camelote ?
    C’est comme ça que vous indisposez tout le monde ! Faites votre campagne avec votre programme, si vous voulez, moi je ne trouve pas ça, honnête ,puisque vous induisez en erreur les gens !, Si nous sommes élus, nous n’appliquerons que le programme de la FI !
    Et, jamais, vous l’entendez, jamais nous ne ferons alliance avec ces salopards de frondeurs, qui n’ont pas eu le courage de voter la censure de la droite pour empêcher l’adoption par le 49/3 de la loi El Khomry ! Ils se sont rendu coupable de trahison envers le monde du travail, et personne chez nous n’oublie ça ! Ce n’est pas la peine de vous rassembler devant le Sénat, en continuant à soutenir ces salauds ! Si critiquer le PCF c’est faire de l’anticommunisme, alors vous ne valez pas plus cher que les staliniens soviétiques !!

  8. Le ton même est un rappel du stalinien ancien qui réapparait régulièrement dans des bouches peu connues pour le parler si facilement. Et pourtant.

    Irréconciliable point de vue. Ou alors il faudrait être d’un optimisme béat.
    La charte, même dite des insoumis, ne peut être un passage obligé. Ce serait, quelle que soit le contenu de celle ci, une rédition, sans dire soumission qui peut-être serait considéré comme une mauvaise pensée.

    Les communistes insoumis ont une responsabilité particulière.
    La discussion que nous avons, malgré l’urgence à sortir de cette mauvaise farce, permet d’avoir une idée plus précise sur l’objectif réel des initiateurs de ce mouvement. Un candidat qui gagne et rassemble largement ou un candidat qui perd mais se rêve hégémonique? Et sur l’envie que nous avons tous .

    En tout cas, la question, à l’assemblée nationale, n’était pas de voter le censure de droite mais bien de présenter une censure de gauche. D’autre part, devant le sénat , ceux qui se sont rassemblés n’ont jamais voté les lois anti sociales du gouvernement. Le bilan des élus communistes, front de gauche, est suffisamment éloquent pour cela et peut-être vérifié sur leur site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *