Pourquoi j’aime Sète

Entre mer et mazout. Y-a-que ça de vrai, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *