Ni déni, ni repli, de l’envie !

Mon intervention au conseil national du parti communiste français du 9 juillet 2020 à l’issue de la séquence des élections municipales.

Pour aborder des échéances électorales, le déni sur le bilan des précédentes n’est jamais une bonne idée. C’est un travers qui nous caractérise trop souvent et qui s’est récemment aggravé lorsqu’il s’est agi de tirer le bilan des élections européennes (moins de 2,5% et aucun élu) et aujourd’hui avec la lecture qui nous est proposée des élections municipales.

Lire la suite