2022, ne nous trompons pas d’enjeux

Ne nous trompons pas sur les enjeux des échéances de 2022.

Affirmer qu’il faudrait un candidat communiste, comme les autres partis, c’est d’abord prendre le risque de céder, comme les autres partis, au jeu de la personnalisation, et en jouant nous aussi et comme j’ai pu le lire, au petit jeu de la rencontre d’un homme et d’un pays. Un contresens complet de notre critique du présidentialisme !

Lire la suite